Kery James

Aéro. 6 décembre 2018. 20h. Les basses font trembler les murs. On écrase à la hâte sa clope, on vide fissa sa dernière gorgée, on finira la discussion sur la montée des populismes plus tard, et on court, pour ne pas louper l’arrivée de Kery sur scène. On connaît le scénar, on sait à quelle sauce on va être mangé. La légende du rap français ne déçoit jamais, est toujours prête à en découdre, et revient une nouvelle fois mettre son « titre en jeu ». « J’rap encore » annonce la couleur sur Youtube, et démontre combien Kery James demeure une figure emblématique du mouvement qui se perd dans le vocoder, en rappelant l’importance du rap conscient. La dernière fois, il avait chaussé les gants. Titre en jeu. Déjà.. La remise en cause, perpétuelle, au cœur de sa pensée, le concerne avant tout, et rappelle à l’ordre ceux qui oublieraient. La tendance, il la laisse aux « rappeurs mous », et impose chaque fois son style et sa verve percutante avec rage et détermination. Les grandes ondes ? Pas besoin. Public fidèle. Se déplace. Sort le blé pour chaque single. Soutient. Les classiques qu’il a érigés sont les piliers du temple. Personne n’oublie. Alors la foule se presse et se compresse, pour se gorger de rimes et de fond, suer avec lui jusqu’à la dernière goutte, et laisser les beats être le point de ralliement des êtres. Les mots claquent comme au théâtre, résonnent comme au cinéma, rap hardcore au service du réveil, rap puissant au service de l’éveil. Le mec est partout. Le mec est ici.

SCOLTI, ILLICO #38, Décembre 2018.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s